VENDÉE GLOBE 2020

Objectif
Vendée Globe 2020

L’Everest des mers

Le Vendée Globe est à ce jour la seule course à la voile autour du monde, en solitaire, sans escale et sans assistance. Les 8 premières éditions de ce que le grand public nomme aujourd’hui l’Everest des mers, ont permis à 138 marins de prendre le départ du Vendée Globe, pour seulement 71 qui ont réussi à couper la ligne d’arrivée. Ce chiffre exprime à lui seul l’extrême difficulté de cet événement planétaire où les marins sont confrontés au froid glacial, aux vagues démesurées et aux ciels pesants qui balayent le grand sud ! Le Vendée Globe est avant tout un voyage au bout de la mer et aux tréfonds de soi-même

L’apprentissage et le perfectionnement
avec Vivo à Beira

En 2017, Yoann est chef de projet et skipper de l’Imoca Vivo a Beira (ancien Véolia puis Savéol). Le skipper a supervisé le chantier de rénovation du bateau en 2016. Bien que cet Imoca d’ancienne génération (2004) reste en retrait par rapport à certains de ses concurrents utlra-modernes, auxquels il peut rendre près de deux tonnes, Yoann a prouvé qu’il pouvait tenir tête aux leaders, notamment à la Rolex Fastnet Race 2017 s’offrant le luxe de battre sur ses terres le Britannique Alex Thompson et son ultra-moderne Hugo Boss. Yoann terminera 10e de la Transat Jacques Vabre 2017 au côté de Pierre Lacaze, amateur et propriétaire du bateau. Un résultat plus qu’honorable puisque Vivo à Beira était le 2e plus ancien Imoca de la flotte.

Yoann a déjà les yeux rivés sur l’édition 2020, avec l’ambition d’un bateau moderne, d’un sponsor motivé — et d’une place sur le podium.

Cette expérience en Imoca m’a permis d’augmenter mon bagage technique, d’appréhender de nouvelles problématiques et de monter en compétence sur ce support bien plus exigeant que le Figaro Bénéteau. J’ai aujourd’hui l’envie personnelle de m’attaquer à cet immense défi sportif et humain qui est le Vendée Globe